Simulacres

(titre original : The Simulacra)

 

Roman paru chez J'ai Lu (n594) et chez Pocket (n 5409), traduit par Marcel Thaon.

Grâce à la pression du cartel IG Chemie qui étouffe ainsi la dernière maigre concurrence à ses médicaments psycho-chimiques, les derniers psychanalystes sont mis en état d'arrestation. Sauf un, le Dr Egon Superb, qui, par dérogation, a l'occasion de voir défiler encore quelque temps dans son cabinet des patients dont certains auront l'opportunité de découvrir les secrets qui cimentent les fondations du gouvernement des États-Unis d'Europe et d'Amérique.

Quand les publicités s'efforcent de faire naître la schizophrénie et la paranoïa , quand le pouvoir prend l'image d'une mère omniprésente, il n'est pas étonnant que des troubles psychanalytiques adviennent. << Pour rester au pouvoir, il lui faudrait gouverner une nation de malades mentaux >>. Ce pouvoir bâti sur l'illusion, de multiples organismes tentent de le contrôler - police, armée, cartel, et peut-être un mystérieux groupe qui tire les ficelles. Ce roman reprend les mêmes thèmes que Dr Bloodmoney, écrit peu de temps auparavant : psychanalyse, communauté recluse dans sa xénophobie, psychokinésie et mutants.

 

Retour à la page Philip K. Dick

Retour au sommaire